jeudi avril 26, 2018

Visiter le site officiel de l'Université de Vacance 2017 du PRD
Houngbédji, puissance 3
Unité d'action dans les rues mais également à l'hémicycle
News Feeds:
Note utilisateur:  / 0

«…  L’allocution du président Adrien Houngbédji est  en phase avec la réalité au Bénin surtout par rapport à la situation sociopolitique actuelle du Bénin …»

    

Le lundi 10 avril dernier,  le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji a prononcé un discours à l’occasion de l’ouverture de la première session ordinaire de 2017 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. A cette occasion, l’honorable Justin Adjovi s’est prononcé sur ce discours.

Lire ci-dessous ses propos:

Note utilisateur:  / 0

Pas question d’être indifférent à la tempête qui a soufflé lors du rejet du projet de révision de la constitution. Dans un calme extraordinaire et surtout dans un style fin, le Président de l’Assemblée Nationale, Maître Adrien HOUNGBÉDJI, a mis les points sur les "i" aux acteurs visibles et invisibles qui appellent au lynchage des députés. «Je faillirais à mon devoir si au cours de cette cérémonie solennelle, je feignais de n’avoir pas entendu les déclarations publiques que vous avez tenu à faire à la tribune ce soir du 4 avril. Je les fais miennes ; j’en suis solidaire.»

Et il a ajouté : «Face à ce qui n’était ni plus ni moins un appel au lynchage, vous avez fait une mise en garde, qui était un appel à la responsabilité. L’Assemblée Nationale est le réceptacle, le point vers lequel convergent toutes les contradictions de notre société. Qu’elle explose, et c’est le Bénin qui explose. Le principal atout de notre institution, c’est sa cohésion; c’est sa crédibilité. Je vous suis reconnaissant, aux uns et aux autres, de votre contribution sans cesse renouvelée, au maintien de cette cohésion et de cette crédibilité, malgré nos différences de sensibilité ; malgré nos divergences d’opinion.»

Note utilisateur:  / 0

Des travaux parlementaires ouverts dans un contexte bien particulier. Avec raison, les conjectures vont bon train sur le prochain bilan trimestriel. Quel sort pour les différents points inscrits à l’ordre du jour de la session ouverte le lundi 10 avril? Le député Patrice NOBIME, ne s’inquiète de rien. «Je place la première session ordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale sous le signe de l’espoir.»

Le député a goulûment bu le décryptage de l’actualité nationale par le Président Adrien HOUNGBÉDJI. Fort de cela, il soutient avec une forte conviction que le Bénin confirme qu’il est un pays démocratique. Sous sa casquette de banquier, il s’autorise une comparaison : «A la place de la bourse des valeurs, le Bénin serait au paroxysme des prix.» Le député ne manque pas de saluer le message du Président de l'institution parlementaire. Un message empreint d’engagement et de vérité.

Dignitaire d’église, par ailleurs, le député de la 16ème circonscription électorale,

Note utilisateur:  / 0

 Excellence Monsieur Adrien HOUNGBEDJI, Président de l’Assemblée nationale de la république du Benin, cher frère ;
 Mesdames et messieurs les présidents d’institutions;
 Mesdames et messieurs les Membres du Gouvernement ;
 Excellence Mesdames et messieurs les chefs de missions diplomatiques et consulaires ;
 Honorables députés ;
 Mesdames et messieurs les représentants des organisations internationales et interafricaines ;
 Mesdames et messieurs.
Je suis toujours sous l’émotion de l’accueil chaleureux et de tous les égards bienveillants dont nous n’avons cessé d’être l’objet depuis notre arrivée dans la belle citée de Porto-Novo.
Au nom de la délégation qui m’accompagne et de celui de la représentation nationale du Burkina Faso, j’adresse mes vifs et sincères remerciements à Son Excellence Monsieur Adrien HOUNBGEDJI, président de l’Assemblée nationale du Benin, brillant juriste et homme politique avisé dont le renom transcende les frontières de son pays, pour m’avoir associé à cette ouverture solennelle de votre session parlementaire.

Note utilisateur:  / 0

«La première session ordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale s’ouvre dans un contexte politique avisée », analyse le député Gildas AGONKAN. Selon lui, le contexte politique est délicat. «Nous venons de rejeter par un vote de blocage politique l’initiative de révision de la constitution. Après cela, il y a eu le message du Chef de l’Etat qui a pris acte et date.» Le député RB commente : «C’est un contexte qui clarifie les positions. On sait désormais qui est dans telle ou telle autre logique. Et tout cela participe de la vitalité de notre démocratie»,

Se prononçant sur l’intervention du Président Adrien HOUNGBÉDJI, l’élu de la 23ème circonscription électorale témoigne avec son habituel franc-parler. «Le président de l’Assemblée Nationale, dans son discours, a été d’une élégance classique et ordinaire. Il a situé le contexte et renforcé la responsabilité du parlement. Au nom de nous tous, il a montré le rôle délicat du parlement dans le fonctionnement d’une démocratie moderne.»

Tweettez avec nous:

Videothèque

L'hymne du PRD

Connexion

Fil de navigation

Accueil

Statistiques

Visiteurs
6
Articles
346
Liens internet
49
Compteur d'affichages des articles
651700

Qui est en ligne

Nous avons 230 invités et aucun membre en ligne

Photothèque

Copyright © 2018. Parti du Renouveau Democratique. Designed by Shape5.com Joomla Templates