samedi août 18, 2018

News Feeds:
Note utilisateur:  / 0
plume 'édito du Secrétaire Général

"Adjarra, aux couleurs arc-en-ciel"

 

Porto-Novo,  le 27 Janvier 2014

 

Un Conseil National sur fond de détermination et de ferveur militante. Ce n'était pas un meeting électoral, une fête populaire encore moins un remerciement après une promotion politique. C'était juste une rencontre statutaire prévue par les textes du parti, une activité sans intérêt électoraliste direct. À Adjarra, ce 18 janvier 2014, le PRD a encore connu un pic de mobilisation exceptionnel. Malgré un contexte annoncé pesant, ombrageux voire orageux. Les organisateurs ont tout connu: tracasseries administratives, changement de site in-extremis, dégâts sur les installations par un orage de la veille, tentatives de démobilisation des militants, et plus grave, une avarie de dernière minute sur la sono de service à l'heure du lancement officiel des manifestations.

SG

C'est finalement contre l'avis du protocole affairé à arranger les pépins techniques, que le president Adrien Houngbédji s'est fait annoncer sur le site réservé, l'école primaire publique de Wadon en plein Adjarra. Houngbédji au milieu des siens pour près de 3 heures d'attente dans le calme, la sérénité et l'ordre. Ce qui aurait pu entraîner une psychose généralisée en d'autres circonstances, s'est plutôt transformée, au PRD, en une sorte de communion silencieuse entre les militants et leur président, juste pour une cérémonie de présentation de vœux; le Conseil national lui-même s'étant tenu un peu plus tôt dans la matinée en un autre lieu. Tout le monde est resté en place et en ordre, durant ces longues heures d'incertitude pendant que la technique mettait les bouchées-doubles. La mobilisation et la détermination étaient constantes de l'aurore jusque dans l'après-midi alors que l'organisation n'avait prévu ni petit déjeuner ni déjeuner même pas de rafraîchissement.

 

C'est donc dans cette ambiance pathétique que les différents messages interviendront dès la fin des ennuis techniques. D'abord le bienvenu du président du comité d'organisation, le député Edmond Zinsou, très lyrique et enjoué malgré les circonstances. À sa suite l'exposé du dernier communiqué de presse de la Direction nationale adoptée par le Conseil National fait avec brio par Madame Awahou Alabi,membre de la Direction exécutive (DEN). L'Honorable Augustin Ahouanvoébla avec sa fougue habituelle s'est chargé de délivrer le message de vœux au président Houngbédji en tant que président du groupe parlementaire du parti. Tour à tour Sergio Hazoumè puis le Secrétaire général Wabi Fagbémi étaient venus présenter à l'assistance respectivement les résolutions du Conseil national et le point des activités du parti. Enfin le clou de la séance avec le discours très attendu de Me Adrien Houngbédji qui a rappelé la ligne politique du parti ancré dans l'opposition. Il est revenu également sur les grands enjeux du moment à savoir son souci de voir enfin les élections municipales se tenir dans les brefs délais. Il a réaffirmer la responsabilité du chef de l'Etat dans la convocation d'un dialogue politique national entre tous les courants et tendances. Plusieurs jours après, ces rappels du président demeurent encore présents dans les esprits malgré toutes les agitations suscitées par ce Consel National à Adjarra comme partout ailleurs, à chaque fois que le PRD tient une rencontre statutaire.

Wabi  KARIM FAGBEMI

Sécrétaire Général du Parti du Renouveau Démocratique

 


Note utilisateur:  / 2
plume 'édito du Secrétaire Général

"Conseil National 2014 à Adjarra, contre vents et marrées"

 

Porto-Novo,  le 17 Janvier 2014

 

Un autre rendez vous statutaire pour le Prd, à Adjarra le 18 janvier 2014, son Conseil National. Quelques mois seulement après l'Université de vacances  de Djeffa. Conformément à une culture du respect des échéances en matière d'animation de la vie du parti, l'un des plus grands du pays. Aucun prétexte ne saurait donc servir à un ajournement de cette rencontre au sommet de tous les animateurs des instances dirigeantes du parti à savoir la Direction Exécutive Nationale (DEN), le Bureau Politique, les présidents de commission, les présidents de sections,  les responsables de cellules, les responsables à divers niveaux. Ni la cherté de la vie ni la tension sociale ni la crise politique encore moins les tracasseries administratives liées au choix du site destiné à abriter les travaux de ce Conseil National. Les Tchoco-Tchoco seront à leur rendez vous... contre vents et marrées... à Adjarra le 18 janvier 2014.

SG

Un parti de conviction et d'engagement se doit de prendre sa part, activement, dans l'animation de la vie publique nationale. Il fallait ces retrouvailles, la première de l'année, pour réfléchir voire se prononcer sur les grands défis nationaux de l'heure. Occasion de raviver certains grands principes professés par les instances du parti ces derniers mois. Ces principes ont pour noms : tenue effective des élections municipales avant la fin du premier trimestre 2014; lutte contre la corruption; consolidation de l'unité nationale; respect de l'indépendance de la justice et surtout l’organisation d'un dialogue national sans exclusif. Le Prd avait refusé de participer au gouvernement au motif qu’il est un parti d'opposition. De la même manière qu'il réfute toute idée d'assises nationales excluant le gouvernement et les forces politiques soutenant l'action gouvernementale. 

À l'interne, les attentes ne sont pas moins importantes puisque le Conseil national est considéré comme un mini congrès. Nul doute que les délégués seront invités à se pencher sur les grands dossiers en instance portant sur la vie du parti. Sans attendre de grandes révolutions, les militants ont l'occasion également de mûrir davantage les stratégies du partie en attendant les grandes échéances électorales. Face à l'inquiétude des citoyens, au chômage des jeunes, à la souffrance des femmes rurales et aux problèmes de la nation, un parti responsable à l'obligation d'ajuster continuellement ses stratégies. D’Adjarra partiront de nouvelles propositions et de nouvelles perspectives pour les Béninois. Les moments difficiles que traversent le pays ne peuvent  trouver de réponse que dans l'action des partis politiques à travers les différentes contributions à l'enracinement de la démocratie. 

Wabi  KARIM FAGBEMI

Sécrétaire Général du Parti du Renouveau Démocratique

 


Connexion

Fil de navigation

AccueilAccueil /  Editos

Statistiques

Visiteurs
6
Articles
347
Liens internet
49
Compteur d'affichages des articles
737371

Qui est en ligne

Nous avons 672 invités et aucun membre en ligne

Photothèque

Copyright © 2018. Parti du Renouveau Democratique. Designed by Shape5.com Joomla Templates