samedi août 18, 2018

News Feeds:

Articles

Note utilisateur:  / 1

 


Le 26 mai 2012 a eu lieu dans la salle de conférence de la piscine municipale de Porto-Novo, le séminaire de réflexion du PRD sur la «Liste Electorale Permanente Informatisée (LEPI)». En effet, depuis les élections présidentielles de 2011, qui n’ont brillé ni par la crédibilité du fichier électoral, encore moins par son organisation, le PRD a décidé de mettre tous les sujets sur la table et de faire des propositions concrètes.
Après avoir fait un exercice de pédagogie pour mieux éclairer ses militants, les spécialistes qui sont intervenus ont tous émis le vœu commun que plus jamais au Bénin, l’on n’assiste à des élections aussi déséquilibrés que bâclées. Ce beau panel de spécialistes était composé de M. Clotaire OLIHIDE membre du SAP-CENA qui a apporté son expertise sur les questions électorales en république du Bénin.
Il y a également eu une communication d’un spécialiste de l’informatique également membre de la Direction Exécutive Nationale du PRD : M. Emmanuel ZOSSOU qui a réalisé une étude fouillée et rigoureuse sur le rapport d’évaluation de la LEPI commandé auprès de l’OIF par le gouvernement.
Un spécialiste statisticien M. Michel MAKPENON, a également abordés les insuffisante de processus de recensement et de la phase de cartographie censitaire.
Deux spécialistes des questions électorales également membres d’organisations de la société civile ont fait bénéficier leurs lumières aux militants et cadres du PRD. Il s’agit de Messieurs Urbain AMEGBEDJI Sociologue et Orden ALLADATIN Juriste. Voici les actes détaillés du séminaire.

Planning du Séminaire :

Communication 1: Problématique de LEPI Présentée par Clotaire OLIHIDE spécialiste des questions électorales en service au SAP-CENA - consultant

Communication 2: Présentation et analyse du rapport d'évalution de la LEPI réalisé par l'OIF présentée par Emmanuel ZOSSOU, Ingénieur informaticien

Communication 3: Audite de la LEPI et les conditions de sa correction présentée par Michel MAKPENON, ingénieur statisticien économiste - consultant

Communication 4: Expériences du processus de la LEPI insuffisances techniques et insuffisante politique présentée par Urbain AMEGBEDJI sociologue spécialiste des questions électorales - consultant

Communication 5: CENA la gestion des fichiers électoraux présentée par Ordène ALLADATIN, Juriste spécialiste des questions électorales - consultant

Calendrier proposé par le séminaire pour corriger la LEPI avant les communales et municipales de 2013


 


Les actes du séminaire de réflexion sur la Liste Electorale Permanent informatisé (LEPI)

 


Cette initiative du PRD, de rentrer d’aller au fonds des sujets polémiques, a immédiatement fait plusieurs émules au sein de la classe politique. En effet, quelques jours après le séminaire très apprécié du PRD, la coalition des FCBE, a du organiser en urgence un séminaire de « riposte » sur la LEPI comme pour se défendre des irrégularités relevées par le rapport de l’OIF. Ensuite cette expérience a également inspiré la coalition ABT.
Plus généralement, l’objectif visé par le PRD et sa Direction Exécutive Nationale, est de montrer une voix, un chemin, une méthodologie et il espère que tous les grands sujets d’intérêt nationaux (de développement, d’instauration et de maintien d’une paix et d’une démocratie durables) suivront cette approche de réflexion, de compréhension puis de décisions avisées. Cela évitera de laisser des débats trop passionnés car mal compris et nous bannirons ainsi progressivement les formules péremptoires imaginaires lorsqu’il s’agit de sujet technique et donc aisément compréhensibles.


Note utilisateur:  / 0

Le décret n°2009-548 du 03 Novembre 2009 portant révision de la constitution de la République du Bénin a servi de pierre angulaire pour les réflexions tenues le 31 mars 2012 dans la salle de conférence du stade municipal Charles de Gaulles de Porto-Novo.
Il s’agissait essentiellement pour les cadres PRD de s’approprier véritablement le contenu des réformes et innovations portées par ce décret, à travers un examen minutieux de ce dernier. Une réforme constitutionnelle devant respecter impérativement plusieurs préalables qui peuvent êtres structurés en deux groupes : les conditions de fonds et les conditions de forme. Ensuite la seconde visée était de se faire éclairés par des spécialistes du droit constitutionnel.

 

Planning du Séminaire :

 

Introduction du modérateur Ismael Tidjani Serpos

Mot de bienvenu du président du PRD, Me Adrien HOUNGBEDJI


Ces moments de pédagogie constitutionnelle ont été animés par trois éminents professeurs de droit et ont ainsi permis à travers 3 communications-débats de mieux percevoir tous les enjeux d’unetelle opération.
Le professeur Moïse LALEYE, spécialiste du droit constitutionnel, tout en rappelant les fondamentaux en matière de droit constitutionnel, a argumenté abondamment sur la triple nécessité de vulgarisation du contenu de la réforme, d’obtenir un consensus national autour du projet et surtout de prendre toutes les précautions d’usages et jurisprudentielles ;
Le professeur Victor Prudent TOKPANOU, acteur principal de ce projet de réforme puisqu’ancien conseiller juridique du président de la République, puis ministre de la justice, a pu donner plusieurs éléments d’analyse  et anecdotes souvent méconnus mais qui ont motivé ou justifié ce décret. Le Professeur TOKPANOU a émis l’idée d’une conférence nationale périodique de bilan (tous les 25 ans) et de proposition de réformes ;
Me Joseph DJOGBENOU, constitutionnaliste et avocat au barreau de Cotonou, dans son exposé a organisé son propos autour du triptyque temps, opportunité et esprit de la réforme.

 Intervention du Professeur LALAYE

Intervention du  Professeur Victor Tokpanou

Intervention du Professeur Joseph Djogbénou

Mot de fin Me Adrien Houngbédji  à la fin de la journée

Rapport général sur l'opportunité de la Révision de la Constitution

 Si l’on devait en faire une synthèse, on dira sans se tromper, qu’il n’existe pas en soi, de constitution intangible et immuable mais que dans le même temps, toutes réformes de cette dernière doit pouvoir être précédée d’une recherche soutenue d’opportunité, de consensus et que d’un timing totalement décorrélé de tout agenda électoral imminent, de sorte à ne susciter aucune espèce de suspicion de la part de l’un ou l’autre des forces vives en présence.
La loi fondamentale sans être un dogme, ne devrait, pour autant pas être bafouée, une fois le consensus obtenu autour dudit  texte. En effet, la légalité se doit d’être, même lorsque la légitimité n’est pas prouvée.
Un document de synthèse très détaillé à donc été transmis aux instances dirigeantes du PRD (Direction Exécutive Nationale et Bureau Politique) pour en faire une boussole lors de l’élaboration de la ligne du parti sur tous les sujets de révision de la constitution en République du Bénin.

Note utilisateur:  / 1

Le tout premier séminaire des cadres PRD qui a eu lieu en 1991 à l’Infosec se tenait dans un contexte bien précis. En effet, nous étions exactement à un an et demi après la mémorable conférence nationale, et également à un an de la création formelle du PRD. Donc le séminaire des cadres était à la fois une occasion de bilan suite à l’instauration d’une nouvelle constitution, et par conséquent du retour à une nouvelle expérience démocratique mais surtout le retour au multipartisme.
Il est inutile de rappeler au passage, le rôle déterminant joué depuis leur exil, par le président Adrien Houngbédji et ses proches, pour susciter, peser puis influencer les forces vives du Bénin, dans le sens du renoncement au régime communiste à poigne du Général Mathieu Kérékou.
Ce premier séminaire des cadres, a été un véritable succès pour plusieurs raisons :
D’abord parce que ce séminaire a connu la participation très importante des cadres PRD de l’administration publique, du secteur privé et surtout de la Diaspora Béninoise.
Ensuite, grâce à la qualité des échanges et apports démontrant ainsi encore une fois s’il était besoin que les cadres Béninois sont très compétents, intelligents et ne manquent jamais de bonnes idées à mettre au service de leurs compatriotes.

Il est d’ailleurs intéressant de noter en observant la liste des participants à ce séminaire, de voir combien de cadres Béninois ont forgé leurs armes de militants politiques sur les bancs du PRD. Certains d’entre eux ont fini par mettre leurs compétentes politiques au service de plusieurs autres grands partis de l’échiquier politique national. Certains d’entre eux ont créé leurs propres formations politiques. Le Parti du Renouveau Démocratique n’en est que modestement fier, en voyant ainsi essaimer dans tous le pays, les valeurs de démocratie et de l’Etat de droit prônées sans cesse par le Parti.

PREMIER SEMINAIRE DES CADRES

Dans son allocution de clôture des travaux du séminaire, M. Adrien Houngbédji, alors président en exercice de l’assemblée nationale a profité pour rappeler que c’est sous le triple signe de l’humanité, de la fidélité aux engagements du parti et enfin de l’ouverture et de l’espoir, que ces assises avaient été organisées.
Humilité pour reconnaître les erreurs inévitables liées à la volonté d’agir, mais pour reconnaître également que désormais il ne suffira plus qu’une formation politique ait de bonnes intentions, mais il faudrait qu’elle en assure un bon « marketing » ;
Fidélité aux engagements du parti, dans la mesure où le PRD a apporté une contribution significative à la démocratie par le consensus et le dialogue et doit continuer à en assurer le suivi ;
Ouverture vis-à-vis de ceux qui sont proches du PRD et Espoir que soit entendu le vibrant appel de PRD, pour une coopération plus directe, plus franche et plus loyale ;
En effet à la relecture de ce triptyque, l’on se rend compte que cette triple nécessité que le PRD s’était librement imposé, n’aura jamais été autant d’actualité dans le Bénin d’aujourd’hui, pour un parti politique,
Un deuxième séminaire des cadres, de l’envergure du premier pourrait être organisé à nouveau, une vingtaine dizaine d’année après le premier, afin de faire un bilan et établir des perspectives nouvelles, face aux enjeux actuels tels que : la mondialisation économique, le développement aux plans humain, numérique et économique de nos pays africains et de notre pays le Bénin en particuliers. Ce séminaire pourrait également être une occasion de proposer un positionnement idéal du Bénin au sein des espaces communautaires CEDEAO, UEMOA.

Copyright © 2018. Parti du Renouveau Democratique. Designed by Shape5.com Joomla Templates