jeudi avril 26, 2018

News Feeds:

Articles

Note utilisateur:  / 1

 Les 11 et 12 février 2012 s’est tenu à l’esplanade du stade municipal Charles de Gaulle de Porto-Novo, le troisième congrès ordinaire du PRD conformément aux dispositions statutaires, cinq ans après le deuxième congrès ordinaire qui a eu lieu les 9 et 10 décembre 2006.

Ce troisième congrès ordinaire a été précédé d’une phase préparatoire au cours de laquelle trois comités techniques, coordonnés par le Secrétariat Général, ont été mis en place pour élaborer les avant-projets de dossiers. Il s’agit de :


1- Commission technique chargée des statuts, du règlement intérieur et du fonctionnement du parti ;
2- Commission technique chargée de la politique générale, des nouvelles orientations et des stratégies électorales ;
3- Commission technique chargée du projet de société et de la communication.


Ces dossiers fondamentaux ont été tous assortis de résolutions et de recommandations. Les participants, venus des quatre points du Bénin et de la diaspora étaient au nombre d’environ neuf cents militants :une réelle diversité de cadres et de personnes ressources du PRD. A l’ouverture du congrès présidé par Maître Adrien HOUNGBEDJI, plus de cinq mille personnes, adhérents, sympathisants et militants, animaient l’esplanade du stade municipal Charles de Gaulle de Porto-Novo.

Note utilisateur:  / 0

Le Parti du Renouveau Démocratique qui a été créé le 20 août 1990 et enregistré au Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et de l’Administration Territoriale sous le N° 001/MISPAT/DAI/PP du 03 janvier 1991, a tenu son Congrès constitutif à Porto-Novo les 18, 19 et 20 décembre 1990 et son premier congrès ordinaire les 15 et 16 avril 2000.

Après ses deux congrès, le PRD s’est réuni en deuxième congrès ordinaire les 15, 16 et 17 Décembre 2006 pour faire un bilan de ses participations aux différentes élections depuis l’avènement du renouveau démocratique en république du Bénin. Il a ensuite été question comme il est d’usage, de procéder à une relecture en comités, des textes du parti : les statuts, le règlement intérieur etc…

Lors de ce 2ème congrès ordinaire, instance suprême de décision du parti, les textes fondamentaux qui régissent la vie et le fonctionnement du parti ont ainsi été mis à jour. Il s’agit entre autres, du règlement intérieur et des statuts du parti. Ces textes ont ainsi été mis à jour à la lumière des expériences passées depuis le précédent congrès, et aussi en capitalisant sur les difficultés éventuelles de fonctionnement qui auraient été notées.

En guise d’historique, il est intéressant de rappeler les motivations de la création du Parti du Renouveau Démocratique. En effet, la Conférence nationale des forces vives, tenue à Cotonou du 19 au 28 février 1990 et les décisions historiques qui en sont issues ont marqué un tournant décisif dans l’histoire politique du peuple béninois.

La Constitution du 11 décembre 1990 qui a fixé les nouvelles règles du jeu démocratique, et la charte des partis a conféré aux formations politiques, la prérogative d’animer la vie politique dans notre pays. C’est donc pour offrir à toutes les béninoises et à tous les béninois de tous âges et de toute condition, un cadre approprié de réflexion, de mobilisation et d’organisation capable d’impulser et de réaliser les mutations qualitatives indispensables pour relever les grands défis politiques, économiques, sociaux et culturels qui interpellent la nation béninoise, que le Parti du Renouveau Démocratique (P.R.D) a été le premier à se constituer régulièrement dès l’amorce du processus démocratique en cours dans notre pays.

 

 

 

Note utilisateur:  / 0

Le tout premier congrès ordinaire du Parti du Renouveau Démocratique s’est tenu les 15 et 16 avril 2000 à Porto-Novo. Ce congrès qui marquait également le dixième anniversaire  de la création du parti, a vu la participation d’une bonne trentaine de délégations de partis politiques de l’opposition et de la mouvance au pouvoir.
La présence des congressistes venant de la 4ème circonscription électorale dont les militantes et militants de Natitingou, Toucountouna, Kouandé, Ouassa-Pehunco et Kérou a été saluée chaleureusement car, de part leur présence effective à ces assises, ils ont ainsi pu tordre le cou aux folles rumeurs distillées dans l’opinion quelques jours avant le congrès, annonçant  une supposée démission de ces derniers du PRD.
Lors de son discours d’ouverture, le Président du PRD, Me Adrien Houngbédji a fait observé une minute de silence en la mémoire de ce grand militant qu’aura été Feu Moucharaf Gbadamassi, puis est revenu sur le bilan de la participation du PRD au gouvernement de Kérékou 2 tout en expliquant que les accords de gouvernement souscrits et signés ont finalement été bafoués,  contraignant ainsi les ministres PRD et leurs directeurs de cabinet, à prendre leurs responsabilités en démissionnant collectivement.

Lors de ce congrès-bilan, l’évaluation de la situation de la démocratie au Bénin, de l’état des libertés individuelles et collectives et de la situation économique nationale ont été faites. Ce congrès a également été l’occasion de dénoncer aux plans : économique et financier, de l’emploi et de l’agriculture, respectivement l’absence de rigueur dans la gestion et la gouvernance, les détournements, la prévarication, l’impunité et la corruption, l’absence d’un plan national cohérent pour l’emploi, et le manque préjudiciable d’une politique agricole sérieuse.
Sur ce dernier plan agricole d’ailleurs, les 1014 congressistes ont unanimement fustigé la politique de la monoculture cotonnière. Ensuite un état des lieux et des encouragements ont été faits concernant la place des femmes et des jeunes militants du parti. Le règlement intérieur du congrès a été adopté ainsi que la mise en place d’une commission de vérification des mandats.

 

Copyright © 2018. Parti du Renouveau Democratique. Designed by Shape5.com Joomla Templates