lundi février 19, 2018

News Feeds:
Note utilisateur:  / 0

COMMUNIQUE DU BUREAU POLITIQUE DU

PRD

 

A/S de la création du mouvement ‘’Cercle des Jeunes leaders’’ (CJL)

 

Les membres du Bureau Politique du Parti du Renouveau Démocratique(PRD), les présidents des sections et les chefs d’arrondissement des communes de Porto-Novo et d’Adjarra ont tenu au siège national du parti à Porto-Novo ce jeudi 07 novembre 2013 à 21 heures, une séance de travail extraordinaire pour étudier les textes constitutifs du mouvement dénommé Cercle des Jeunes Leaders(CJL) ; textes soumis la veille au Parti pour appréciation.

Après étude minutieuse desdits documents, et considérant le contexte politique actuel, il est décidé ce qui suit :

1-     Surseoir immédiatement audit projet de création ;

2-     Cesser toute activité de mobilisation des jeunes au sein du Parti à cet effet ;

3-     Inviter les membres dudit mouvement à intégrer les structures de la jeunesse PRD déjà existantes dans leurs localités respectives ;

4-     Interdire l’utilisation des attributs du Parti pour de telles manifestations.

En tout état de cause, le PRD ne donne pas sa caution à ce mouvement et à tout autre du genre jusqu’à nouvel ordre.

 

                                                                                            Fait à Porto-Novo, le 07 Novembre 2013

                                                                                            Le Bureau Politique

Note utilisateur:  / 3

Sur proposition du Secrétaire Général du Parti

Après audition du rapport du Comité ad hoc chargé d’écouter l’intéressé.

Vu le procès-verbal de réunion en date du 23 octobre 2013 de la Section PRD du IVe arrondissement.

La Direction Exécutive Nationale, réunie en session spéciale le lundi 21 octobre 2013 à Cotonou, a décidé, compte tenu de la gravité des faits reprochés, d’enclencher à l’encontre de Mr OCENI Moukaram, les procédures disciplinaires prévues par l’article 94 avant dernier alinéa des Statuts.

 

Note utilisateur:  / 1

Considérant que le Maire de Porto-Novo a été reçu en audience par le Président de la République, le samedi 21 septembre 2013 au Palais de la République à Cotonou, audience au cours de laquelle ont été exposés quelques problèmes relatifs au développement de la ville de Porto-Novo capitale du Bénin; qu'à cette occasion, le Maire a évoqué  la situation de 3 projets: construction de l'Hôtel de Ville, réalisation d'un jardin public baptisé Parc d'attraction, et  enfin  le  dossier "Lokpodji".

 

Considérant que les déclarations faites par le Maire au cours de cette audience, abondamment relayées dans la presse audio-visuelle et destinées à créer l'émoi et la confusion au sein des élus PRD et des paisibles populations, ne correspondent nullement à la ligne adoptée par lesdits élus à l'occasion de l'examen de chacun des dossiers concernés.

 

Considérant que les projets évoqués par le Maire et supposés bloqués " par une majorité mécanique et des mains invisibles" évoluent au contraire dans le respect des règles de transparence et de bonne gouvernance, et dans le respect des lois sur la Décentralisation.


Considérant en effet que le seul dossier retardé est le dossier "Hôtel de Ville", pour la raison essentielle que, contrairement à la recommandation du Conseil Municipal du 08 juin 2012, le Maire n'a pas réussi à mobiliser les ressources financières à la date où il projetait de détruire les bâtiments existants et de lancer les travaux. Que les déclarations du Maire devant le Président de la République sont bien l'aveu de l'insuffisance de ressources; qu'un investissement de ce montant (5milliards de francs) est au-dessus des capacités financières de la ville et nécessite une contribution substantielle du Gouvernement. Que la balle n'est donc pas dans le camp des élus PRD ; la balle est dans le camp du Gouvernement qui se doit d'appuyer le projet de construction d'un "Hôtel de Ville" digne de la capitale.

 

Considérant que le dossier "Jardin Public" a été délibéré par le Conseil Municipal qui a ratifié le don de 400 millions francs de la BOAD et qui a décidé à l'UNANIMITÉ des 32 conseillers présents ou représentés que ce jardin public sera érigé sur le site de Dowa ; cette délibération unanime du Conseil a été notifiée à la BOAD pour réalisation du projet.

 

Considérant que le dossier "Lokpodji" implique, outre le Conseil Municipal, le Gouvernement du Bénin, les autorités du Nigéria et plusieurs partenaires au développement. Que ce dossier ne souffre d'aucun retard, le chronogramme communiqué au Conseil Municipal ayant été respecté en tous points.

Considérant que les élus PRD n'ont d'autre souci que le développement durable de la Ville dans la bonne gouvernance, et rejettent l'opacité, la gestion solitaire et la violation permanente des lois sur la Décentralisation.

 

Connexion

Fil de navigation

AccueilActualités /  Communiqués

Statistiques

Visiteurs
6
Articles
346
Liens internet
49
Compteur d'affichages des articles
610733

Qui est en ligne

Nous avons 606 invités et aucun membre en ligne

Photothèque

Copyright © 2018. Parti du Renouveau Democratique. Designed by Shape5.com Joomla Templates