vendredi septembre 21, 2018

Visiter le site officiel de l'Université de Vacance 2017 du PRD
Houngbédji, puissance 3
Unité d'action dans les rues mais également à l'hémicycle
News Feeds:
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le paiement d’une contrepartie n’est pas un détournement. Voici les faits.
Au même titre que les villes de Cotonou, Seme-Kpodji, la ville de Porto-Novo a bénéficié du Projet d’Urgence de Gestion Environnementale en Milieu urbain (PUGEMU). L’obtention du financement est conditionnée par le paiement d’une contrepartie financière de la mairie qui représente 5% du financement global du projet. En décembre 2016, sur

les 400millions que devrait payer la mairie, seulement 70millions ont été payés alors que le projet était à sept mois de son terme.

Or le paiement de l’intégralité de cette contrepartie était la condition sine quorum pour bénéficier de grands d’ouvrages d’assainissement. Ne pouvant payer près de 300 millions sur fond propre, le maire a sollicité le Ministre de la décentralisation qui a donné son avis de non objection par lettre N°1686/MDGL/DC/SGM/SP-CONAFIL/SD pour autoriser le paiement de la contrepartie de la maire sur le fonds FADEC non affecté. Ce qui a été d’ailleurs le cas pour plusieurs communes.

Le Maire a alors convoqué une session extraordinaire le vendredi 9 décembre pour avoir l’autorisation du conseil municipal. Ce lobbing du maire Emmanuel ZOSSOU a permis de sauver un financement de 8 milliards pour la ville de Porto-Novo. Les ouvrages d’assainissement de grandes envergures ont été réalisés à travers ce fond comme le collecteur de DONOUKIN qui permet de drainer les eaux pluviales de la ville vers la lagune de Porto-Novo. Plusieurs centres de collecte de déchets solides ont été construits dans tous les arrondissements.

Malheureusement les détracteurs du Maire et les ennemis de la ville de Porto-Novo ont fait écrire par les journaux que ce paiement ou cette contrepartie payé sur autorisation du ministre et du conseil municipal est un fait de détournement. On est en droit se demander qui en veut au maire de Porto-Novo ? Pourquoi tant d’acharnement contre Monsieur Emmanuel ZOSSOU, un homme reconnu par son pays pour sa probité, reçu dans l’ordre national qui s’est mis volontairement au service de sa ville.

Fortin Dansou, Libres expressions

Tweettez avec nous:

Videothèque

L'hymne du PRD

Connexion

Fil de navigation

Accueil /  PUGEMU : le Maire de Porto-Novo sauve un financement de 8 milliards

Statistiques

Visiteurs
6
Articles
347
Liens internet
49
Compteur d'affichages des articles
755552

Qui est en ligne

Nous avons 220 invités et aucun membre en ligne

Photothèque

Copyright © 2018. Parti du Renouveau Democratique. Designed by Shape5.com Joomla Templates