vendredi septembre 21, 2018

Visiter le site officiel de l'Université de Vacance 2017 du PRD
Houngbédji, puissance 3
Unité d'action dans les rues mais également à l'hémicycle
News Feeds:
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

«…Mifon gandji ya ! Monsieur le président fondateur du Prd. Vous avez posé une question de confiance à vos congressistes, à tous vos militants ici réunis. Ils ont répondu. Je les remercie du fonds de cœur (…) Je salue les partis politique qui font la vie civique nationale. Les partis politiques, j’y crois. Ils ont un rôle constitutionnel Vous avez formé une alliance.

Cette alliance est républicaine. Elle est fondée sur des valeurs de la paix dans notre pays. Les opposants se sont réunis pour la paix. Les opposants d’hier se sont réunis pour demain, pour l’unité. Je vous en remercie tous et puis, je suis issu de la volonté des Fcbe et il faut faire retentir dans ce stade que mes compagnons des Fcbe sont là ; les honorables députés, les Maires, son Excellence le Vice-premier Ministre qui est là, lui qui avait tous les titres d’être à ma place et qui a dit que le choix du parti, c’est le choix du parti. Je félicite le Ministre d’Etat, le jeune homme, le jeune leader. Car ici, il y a surtout sur ces bancs, la jeunesse, celle qui gouvernera ce pays demain. Je salue les Ministres qui sont là. Mes compagnons du gouvernement. Je veux vous dire une seule chose. Pourquoi le président Adrien Houngbédji, a-t-il fait ce geste ? Par amour de la patrie. Pourquoi le président Léhady Soglo, a fait ce geste ? Par amour de la patrie. Pourquoi les Fcbe se sont ouverts les mains et le cœur ouvert ? Par amour de la patrie. C’est ce que nous partageons tous, nous autres Béninois. Demain, nous avons à être à la hauteur de nos pères. Demain, nous devons faire gagner le Bénin et nous ne serons pas trop nombreux. Par amour de la patrie, nous ferons gagner le Bénin. J’ai cité nos pères. Le président de la République m’a fait confiance. Il m’a appelé au gouvernement. Il m’a fait confiance. Il a approuvé ma candidature. Il va passer de ce statut du président de la République jusqu’à la dernière minute à celui du père de la Nation à Porto-Novo le 6 avril. Il rejoindra le président Nicéphore Soglo que je salue, que je respecte et que j’écoute. Il rejoindra le président Emile Derlin Zinsou, le chef de notre famille que je salue et que je respecte. Il rejoindra, paix à son âme, le Général Mathieu Kérékou que nous avons conduit à sa dernière demeure tous ensemble (…) Mais comme nous sommes entre nous, en confidence, je vais évoquer un autre père, celui qui m’a fait Béninois et qui est ici ; mon père, le Professeur René Derlin Zinsou. Vous savez, j’ai la chance de pouvoir dire ce que tous les Béninois ne peuvent pas dire. Mon père et moi, quand on additionne notre âge, nous avons 150 ans. Nous sommes le plus vieux Béninois du pays. Je ne voudrais pas terminer ce discours qui est un discours de remerciement sans célébrer Porto-Novo avec mon ami, le Maire, président du comité d’organisation qui m’initie à Porto-Novo tous les jours, qui m’accompagne et qui m’a accueilli avec des paroles d’amitié et de confiance. Porto-Novo, notre Capitale ! Porto-Novo délaissée ! Porto-Novo abandonnée ! Porto-Novo que nous allons tous ensemble redresser comme une des plus belles Capitales d’Afrique. Porto-Novo d’aujourd’hui et Porto-Novo de mon enfance ! Dans mon enfance, je venais voir un mythe. Je venais voir Sourou Migan Apithy. Je le salue dans sa demeure. Je le salue parce que c’est un père de la Nation et je connais son souvenir vivant à Porto-Novo. Je venais chez mon oncle Alexandre Adandé. Je n’ai pas cessé de venir à Porto-Novo. J’ai fait il y a quelques années, un livre de photos sur Porto-Novo pour garder dans un livre, les splendeurs de Porto-Novo. Porto-Novo ! Quand je me promène dans la rue Ita-Gogo et quand je vois les merveilles architecturales qui tombent en ruinent. Depuis des années, je me demande quand est ce que qu’on va redresser et restaurer les beautés de Porto-Novo ; les 600 monuments historiques de Porto-Novo. Vous savez, c’est un des éléments de notre projet de société. C’est en construisant les villes que nous allons faire le développement à la base. La splendeur retrouvée de Porto-Novo n’otera rien à la croissance et au dynamisme de Cotonou, d’Abomey, de Bohicon. Je ne vais pas citer toutes les villes de notre pays. Ici à Hôgbonou ! Ici à Adjatchè ! Ici où tous les peuples du pays sont présents, ici dans cette ville comme toutes les Capitales rassemblent, ici à Porto-Novo d’où je salue tous les peuples du septentrion, ceux d’Allada qui ont fait Hôgbonou et ceux des pays Yorouba qui ont fait Adjatchê et nos frères Haoussa qui sont ici, vous êtes un monde. Vous êtes le Bénin. Vous êtes ce peuple devant qui je m’incline (…) A cette confiance, je réponds immédiatement. Je suis le candidat du Prd. Nous pouvons dans ce stade dire Oui, je suis issu du cauris et je peux dire que suis sous l’arc-en-ciel. Et je peux dire que le soleil de la Renaissance du Bénin est là. Ici, je peux dire aujourd’hui grâce à vous Tchoco-Tchoco ! Mais je peux dire aussi Houézèhouè !... »

Discours de Lionel ZINSOU (VIDEO)

Tweettez avec nous:

Videothèque

L'hymne du PRD

Connexion

Fil de navigation

Accueil /  Discours de Lionel ZINSOU

Statistiques

Visiteurs
6
Articles
347
Liens internet
49
Compteur d'affichages des articles
755570

Qui est en ligne

Nous avons 239 invités et aucun membre en ligne

Photothèque

Copyright © 2018. Parti du Renouveau Democratique. Designed by Shape5.com Joomla Templates